Abolition de la TVQ sur la revente de biens usagés

Résolution #141: Abolition de la TVQ sur la revente de biens usagés

Plus on prolonge la durée de vie utile d’un bien de consommation, plus on diminue son empreinte écologique. En d’autres mots, plus un bien sert pendant longtemps, plus les dommages que la fabrication de ce bien a causés à l’environnement sont amortis sur une période de temps plus longue. Or, appliquer la TVQ aux biens usagés revient à en décourager l'achat, ce qui cause du tort à l'environnement, car la production de biens de consommation neufs est un processus polluant.

De plus, hormis quelques friperies branchées des quartiers huppés, la plupart des biens usagés, comme les vêtements, sont achetés par les moins nantis de la société. Par conséquent, appliquer la TVQ à la vente de biens usagés est une pratique qui affecte disproportionnément les plus démunis.

Un gouvernement du Parti conservateur du Québec cesserait complètement de taxer la revente de tous biens de consommation usagés, y compris les automobiles.