Intégration au marché du travail

Une intégration réussie au marché du travail fait partie de la …

Résolution #111: Intégration au marché du travail

Une intégration réussie au marché du travail fait partie de la solution. Les immigrants, comme les Québécois, doivent subvenir à leurs propres besoins et à ceux de leur famille. Des citoyens libres assument leurs obligations, la responsabilité de leurs choix et les conséquences de leurs actes sans attendre que l’État le fasse à leur place. Par ailleurs, intégration ne veut pas dire assimilation. S’intégrer, c'est prendre part à la vie économique (en travaillant, en investissant ou en démarrant une entreprise), et en prenant à cœur son environnement immédiat, sa ville, sa communauté. L'intégration ne se fait pas si, d’une part, le marché du travail est trop rigide ou fermé et, d’autre part, si les programmes sociaux sont trop généreux.

Un gouvernement du Parti conservateur du Québec augmentera ou diminuera l’immigration à caractère économique selon les cycles de l’économie et leur incidence sur le marché du travail, notamment le taux de chômage, le taux d’activité de la population en âge de travailler, le sous-emploi et les besoins de main-d’œuvre, en impliquant les employeurs dans le processus de sélection des immigrants économiques et en donnant la priorité aux demandeurs ayant obtenu des offres d’emploi.