Accélérer l’administration de la justice

Il apparaîtra évident que le Québec a un rôle très important au …

Résolution #90: Accélérer l’administration de la justice

Il apparaîtra évident que le Québec a un rôle très important au niveau de l’administration de la justice. Cette mission essentielle de l’État a connu au fil des ans sa part de restrictions budgétaires par des gouvernements québécois qui ont choisi d’administrer la justice en fonction des aléas budgétaires. En jouant à ce jeu dangereux, les gouvernements ont failli à tous les points de vue. Le résultat saute aux yeux de quiconque s’y intéresse. Nos enquêteurs ne suffisent pas à la tâche. Les avocats substituts du Procureur général, qui représentent les intérêts de la société, croulent sous les dossiers. Plusieurs crimes ne sont pas jugés assez sérieux pour qu’on poursuive ceux qui les ont perpétrés. Certains accusés sont libérés avant même de subir leur procès à cause des délais trop longs.

Le Parti conservateur du Québec adhère au principe de l’égalité des individus, ce qui veut dire l’égalité de tous devant la loi, et de la responsabilité des individus. Les lois existent pour tous, et tous doivent s’y soumettre et en bénéficier, ou en subir les effets. Le Parti conservateur du Québec reconnaît à tous le droit fondamental à la sécurité de sa personne et de ses biens et reconnaît que pour y arriver nous devons collectivement être plus fermes dans l’administration de la justice et dans la protection de la sécurité publique. Nous accorderons au système de justice les budgets nécessaires pour qu’il puisse remplir les mandats que nous lui confions. La justice doit être dissuasive.

Enfin, le Parti conservateur du Québec s'engage aussi à déterminer un délai prescrit pour les dates d'enquêtes préliminaires et les dates de procès. Les prévenus auront la responsabilité de se trouver un avocat avant la date prévue.