Gouvernance: éléments d'énoncés politiques

Le Québec est surgouverné. Les citoyens québécois élisent 78 députés …

Résolution #47: Gouvernance: éléments d'énoncés politiques

Le Québec est surgouverné. Les citoyens québécois élisent 78 députés fédéraux, 125 députés provinciaux, des conseillers municipaux et d'arrondissement, des commissaires d'écoles et des centaines de membres du conseil d'administration des établissements de santé.

Malgré toutes ces instances démocratiques, l'appareil étatique québécois est fort centralisé et laisse peu de marge de manœuvre aux diverses instances locales. En plus de fixer le taux maximum de la taxe scolaire, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport contrôle les programmes d'enseignement et laisse peu d'autonomie aux commissions scolaires. Le ministère de la Santé et des Services sociaux gère son réseau d'établissements de façon très centralisée en laissant peu de marge de manœuvre aux établissements et à leurs conseils d'administration. Que ce soit dans le domaine de la santé ou de l'éducation, les conditions de travail du personnel, que l'on soit médecin, infirmier, enseignant ou commis, sont négociées à l'échelle du Québec avec peu de souci pour les besoins régionaux.

Les municipalités ont un peu plus d'autonomie car elles disposent de leur propre pouvoir de taxation. Toutefois, leurs revenus autonomes représentent seulement la moitié de l'ensemble de leurs recettes. Elles comptent sur les gouvernements fédéral et québécois pour le solde. Au fur et à mesure que le rôle de l'État s'est accru au Québec au cours du dernier demi-siècle, le gouvernement québécois a utilisé la faiblesse de l'assiette fiscale des municipalités pour accaparer diverses compétences.

Le Parti conservateur du Québec souhaite s'inspirer de l'expérience de pays comme la Suède et l'Allemagne qui ont su réformer leur système de santé et d'éducation en adoptant de nouveaux modes de financement qui favorisent à la fois une meilleure utilisation des ressources disponibles et une plus grande autonomie des administrations locales, tout en augmentant l'accessibilité et la qualité des services offerts à la population.