Des écoles autonomes, libérées des commissions scolaires

Le Parti conservateur du Québec augmentera les responsabilités des …

Résolution #32: Des écoles autonomes, libérées des commissions scolaires

Le Parti conservateur du Québec augmentera les responsabilités des conseils d'établissement, quitte à en faire de véritables conseils d'administration. Nous renforcerons aussi le rôle des directions d'école afin qu'elles puissent exercer pleinement leur leadership en matière de pédagogie et d'administration.

La gestion de l'embauche et de l'évaluation du personnel enseignant, professionnel et de soutien sera redonnée aux directions d'école. Elles négocieront elles-mêmes la rémunération des employés avec leur syndicat respectif ou directement avec le personnel non syndiqué et pourront, dans le cadre d'une évaluation juste, congédier ceux qui n'ont pas les compétences requises. Les écoles loueront leurs locaux du ministère ou d'autres organismes ou elles pourront les acheter. Elles géreront elles-mêmes leurs immeubles et le transport scolaire nécessaire pour leurs élèves. Nous visons la création d'écoles autonomes, près de la population desservie, responsables dans le cadre d'une gestion décentralisée.

Les commissions scolaires francophones seront abolies tandis que dorénavant le champ de l'impôt foncier sera exclusivement réservé aux municipalités. Cette abolition n'aura pas d'impact toutefois sur les équilibres financiers de l'État. Les commissions scolaires anglophones continueront à exister, mais toute école anglophone qui est insatisfaite de la gestion de sa commission scolaire pourra s'en désaffilier pour devenir elle aussi une école à charte.