Les mêmes normes de construction sont à souhaiter pour tous les Québécois

Voici en copie un extrait d'un communiqué de presse de l'entreprise GCR qui appuie notre Résolution #17: Harmoniser les normes en construction

Préoccupée depuis plusieurs années par le manque d’uniformité dans les normes de construction au Québec, en raison de l’application de plusieurs codes de construction sur le territoire québécois, GCR aurait souhaité que le projet de loi prévoit que les normes de construction les plus récentes, soit celles contenues dans le dernier code de construction adopté par la Régie de bâtiment du Québec (RBQ), s’appliquent partout au Québec.

À l’heure actuelle, la RBQ adopte un nouveau code de construction à tous les cinq ans, mais les villes ont le choix d’appliquer ou non ces nouvelles normes. Ce manque d’encadrement et d’uniformité fait en sorte qu’en 2018, plusieurs municipalités appliquent le Code de construction 2005, celui de 1995 ou même celui de 1985, et ce, malgré que les normes de construction aient considérablement évolué depuis. « Rien ne devrait justifier qu’en 2018, l’habitation d’un citoyen soit construite selon des normes de construction qui datent parfois de dix, vingt, voire même trente ans. Nous espérons que cette lacunen puisse être corrigée le plus rapidement possible dans la législation québécoise. Il ne devrait y avoir qu’une seule classe d’acheteurs, soit celle des acheteurs de maisons construites selon les normes de construction les plus récentes », poursuit François-William Simard, vice-président Communications et Relations partenaires de GCR.

Source: https://www.newswire.ca/fr/news-releases/projet-de-loi-401-sur-lhabitation---des-elements-concrets-pour-lamelioration-de-la-qualite-de-la-construction-685267441.html