« Le périphérique tourne en rond! »

Pour diffusion immédiate

Le 15 août 2018

QUÉBEC – « Le périphérique tourne en rond! »

Adrien Pouliot, le chef du Parti conservateur du Québec, a tourné en dérision l’annonce de la députée de Chauveau Véronyque Tremblay à l’effet que le gouvernement jongle désormais avec cinq différents scénarios pour le troisième lien.

« Tant qu’à retarder le projet en analysant des corridors loufoques au lieu de se concentrer sur un lien à l’Est, on va finir par se demander si le pont de Trois-Rivières n’est pas aussi une alternative, a-t-il affirmé.  Faudra-t-il attendre que le pont de Québec ou le pont de l’Île-d’Orléans tombe comme le viaduc de Gênes hier pour qu’on s’embraye?»

« Si Véronyque Tremblay trouve normal que la construction du périphérique ne commence qu’en 2026, c’est parce qu’elle s’est fait remplir le crâne par l’armée de fonctionnaires et de consultants qui tentent de justifier leur existence. Le gouvernement fédéral a pris deux fois moins de temps que le gouvernement du Parti libéral du Québec pour se brancher, lui qui est assis sur des dizaines d’études depuis 16 ans », a-t-il ajouté.

Pouliot a rappelé que le PCQ est le seul parti qui met la priorité sur le périphérique et ne considère pas le tramway comme primordial. « Et nous ne changerons pas d’avis comme « No way, Tramway » Éric Caire l’a fait pour faire plaisir aux Verts ».

Le député de La Peltrie appuie maintenant ce projet et en a même rajouté récemment en prétendant que le projet de tramway/trambus fait partie de la solution pour décongestionner la circulation dans la région de Québec, notamment la congestion à la tête des ponts.

Le Parti conservateur du Québec (PCQ), lui, soutient que la priorité doit être accordée à un 3e lien. « La congestion est à la tête des ponts et sur les grands axes routiers y menant », a souligné M. Pouliot.

Celui-ci doute du succès du projet de tramway à changer la part modale du transport en commun et à diminuer le nombre de véhicules sur la route.  « Dans Chauveau, je cherche encore des gens qui me disent qu’ils vont vendre leur auto pour prendre le tramway ».

Pouliot note par ailleurs qu’un appel d’offres a été publié récemment pour faire valider les coûts de projet. « Le Parti libéral du Québec aurait-il promis 1,8 milliard de dollars de l’argent des contribuables avant même d’avoir obtenu l’avis d’experts sur les coûts globaux du projet? » a-t-il demandé.

-30-

Pour plus d’informations, contactez : Louis-Charles Fortier
Responsable des communications du Parti conservateur du Québec 
lcfortier@pcquebec.ca