CONTRE LE TRAMWAY

Québec, le 19 mars 2018 – Le chef du Parti conservateur du Québec, Adrien Pouliot, se désole qu’il soit le seul chef de parti politique québécois à se prononcer contre le projet de tramway de Québec.

«Tout les partis, les libéraux, le PQ et la CAQ de Francois Legault, sont en faveur de ce gaspillage des fonds publics. Il est encore plus évident aujourd’hui que le Parti conservateur du Québec est le seul parti qui représente un changement responsable et qui met le contribuable en premier et les groupes d’intérêt en dernier. »

Le chef conservateur rappelle le coût pharaonique du projet pour augmenter la part modale du transport en commun de seulement 3%, une projection optimiste quand on regarde les projets semblables à Minneapolis, Bordeaux et Portland. « À plus de 75 millions $ par kilomètre, avant les inévitables dépassements de coûts, on doit se questionner sur la raisonnabilité financière du projet. La seule chose qu’on est en train de «structurer», c’est plutôt une dette monstrueuse sur les épaules des générations futures », a-t-il ajouté. « Le risque d’un désastre financier est d’autant plus présent que le gouvernement de Philippe Couillard a consenti à absorber les dépassements de coûts alors que c’est la Ville qui sera le maître-d’oeuvre du projet: bel incitatif pour contrôler les coûts de construction! »

M. Pouliot reproche aussi au gouvernement Couillard de se traîner les pieds sur le projet de troisième lien. « Le bureau de projet constitué par le gouvernement libéral a pris trois mois pour se trouver un local pendant que le maire Labeaume, lui, réussissait à accoucher d’un projet de trois milliards. Philippe Couillard se moque des automobilistes qui poireautent à l’entrée des ponts et sur les grands axes routiers, ceux-là même qui financent le transport en commun par les frais d’immatriculation et les taxes sur l’essence. »

Finalement, M. Pouliot met en doute la capacité du RTC d’exploiter le tramway. « Les performances du RTC depuis les dernières années sont peu reluisantes. Si le projet va de l’avant, son exploitation devrait être confiée au privé suite à un appel d’offres international pour s’assurer de limiter les risques de dérapage financier ».

- 30 -

Pour informations : Louis-Charles Fortier, Responsable des communications

lcfortier@pcquebec.ca

(514) 978-3410

www.pcquebec.ca