Halte à la rectitude politique - Équipe Adrien Pouliot - Parti conservateur du Québec - PCQ

Halte à la rectitude politique - Équipe Adrien Pouliot - Parti conservateur du Québec - PCQ

HALTE À LA RECTITUDE POLITIQUE

Le Parti conservateur du Québec demande que le SPVM soit rappelé à l’ordre

 

Montréal, le 15 avril 2016 - « La maladie de la rectitude politique a atteint les hauts gradés du SPVM » s’est exclamé le chef du Parti conservateur du Québec à la lueur des événements de mercredi soir dernier à Montréal-Nord.

Selon les médias, des individus liés aux gangs de rue d'allégeance rouge visés dans une frappe policière mercredi et soupçonnés de trafic de stupéfiants et de non-respect des conditions n'ont pas été arrêtés parce qu'ils se trouvaient dans cet arrondissement.  La haute direction du SPVM avait interdit à ses policiers d'effectuer des arrestations dans les limites de cet arrondissement. La haute direction du SPVM a décidé de permettre les arrestations, mais « uniquement si celles-ci avaient lieu à l'extérieur du poste de quartier 39 », qui couvre Montréal-Nord.  Selon des sources, les policiers ont aussi dû s’assurer que Dany Villanueva ne se trouvait pas dans le logement de la rue Arthur-Chevrier avant d’intervenir, de peur que les choses tournent mal « parce que c’est politique »!

« C’est inacceptable », a martelé le chef du Parti conservateur du Québec, Adrien Pouliot.  « Qu’attend le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux pour rappeler aux autorités que le SPVM est la police de tous les Montréalais?  Les honnêtes gens de cet arrondissement, toutes origines confondues, doivent continuer de vivre entourés de malfrats parce que les policiers et des politiciens refusent de mettre leurs culottes.  Ces habitants paient leurs taxes comme tous les Montréalais, ils ont donc droit à la même protection policière. Point final. »

– 30 –

 

Source :
Raphaëlle Hamel
514 980-5911
rhamel@particonservateurquebec.org