Loi 143: Témoignage de Cynthia Gagnon

Bonjour,

Je vous écrit pour exprimer mon mécontentement et mon désarroi face au projet de loi 143 déposé en juin dernier par le ministre Sébastien Proulx. Je suis maman de 3 enfants dont 2 d’âge scolaire (9, 6 et 4ans) et je suis responsable d’un service de garde en milieu familial privé depuis plus de 4 ans. J’ai choisi cette voie pour élever mes enfants à la maison jusqu’à leur rentrée scolaire et offrir un service de garde à l’enfance dans mon quartier.

Je jouis d’une excellente réputation et mes places sont toujours comblées. J’offre un service éducatif qui me ressemble, selon mes valeurs, tout en m'adaptant aux besoins de chaque enfant sous ma responsabilité. Je trouve important de pouvoir choisir les familles avec lesquelles je vais travailler en harmonie selon les besoins de l’enfant ce qui pourrait être mis en péril avec l'implantation du guichet unique et je veux pouvoir choisir avec qui je travaillerai et qui passera 50h par semaine dans MA maison.

À l’inverse, je trouve d’autant plus important que les parents puissent choisir le milieu de garde de leur progéniture, un lien de confiance doit se faire pour avoir l’âme en paix. La responsabilité du choix de milieu de garde reviens aux parents et cedt aussi a eux decider si le millieu est convenable pour leurs enfants ou non. Pour ce qui est du nouveau ratio proposé dans le projet de loi, soit 4 enfants incluant mes enfants jusqu’à l’âge de 9 ans, il vient mettre en péril directement mon emploi, je devrai donc fermer.

Il me serait impossible de subvenir aux besoins de ma famille avec seulement 2 enfants sous ma garde et de surcroît en ayant fait 55-60h au moins de travail dans ma semaine ( 50h ouvrable plus corvée ménagère, repas, commissions et préparation d'atelier). Ainsi ma qualité de vie sera diminuée puisque je devrai me trouver un nouvel emploi avec des conditions moins intéressantes, avec moins de temps à consacrer à mes propres enfants. Pour moi, la conciliation travail-famille perd tout son sens!

Je suis prête à faire certains efforts, fournir une preuve d’absence d'empêchement et preuve de formations en secourisme en milieu de garde à ma municipalité ou à qui de droit ( ce aue je possede deja)tout en restant un service de garde privé en milieu familial. J’ai choisi d’être travailleuse autonome pour l’autonomie que ce terme indique, ce choix est le mien et ce choix est celui de plusieurs familles qui ont choisi mon service de garde parmi d’autres services de garde privés ou accrédités.

Merci pour votre attention.

Cynthia Gagnon

Chambly