Famille

Famille - Équipe Adrien Pouliot - Parti conservateur du Québec - PCQ

Responsabiliser les citoyens

 

dd.pngGarderies

Le Parti conservateur du Québec souhaite donner à tous les parents d’enfants d’âge préscolaire le libre choix en matière de garde d’enfant. Il versera, d’ici la fin de son premier mandat, une allocation de garde imposable de 100 $ par semaine par enfant admissible. Cette allocation sera versée à l’un ou l’autre des parents de l’enfant en autant qu’au moins les deux parents soient sur le marché du travail à temps plein. Une allocation réduite sera versée dans le cas d’un emploi à temps partiel. Les parents pourront alors choisir pour leur enfant le mode de garde qui leur convient le mieux : CPE, garderie privée ou garderie familiale. Il va sans dire que les parents qui choisiront une garderie privée subventionnée ou un CPE verront le montant de 7 $ par jour qu’ils déboursent à l’heure actuelle pour chaque enfant en garderie ajusté à la hausse au fur et à mesure que l’allocation de garde augmentera. Bien entendu, le montant des subventions versées aux garderies subventionnées et aux CPE sera réduit en conséquence. Lorsque cette allocation atteindra 100 $ par semaine, le tarif quotidien sera déréglementé et les garderies pourront fixer elles-mêmes le prix exigé pour leurs services.

Toute personne qualifiée pourra ouvrir une garderie en se conformant aux normes gouvernementales si elle est en mesure d’autofinancer le service offert. Les listes d’attente disparaîtront rapidement tandis que la concurrence entre les garderies permettra aux parents d’avoir plus de choix quant aux heures de service et quant à la nature des services offerts.

Le ministère de la Famille, libéré de l’obligation de surveiller le respect de la politique de tarification de 7 $ par jour, pourra ainsi consacrer plus d’efforts pour inspecter les garderies afin d’assurer un environnement adéquat aux enfants qui les fréquentent.

Aidant naturel

Les personnes handicapées, quel que soit leur âge, et les personnes âgées en perte d’autonomie peuvent souvent compter sur un aidant naturel pour éviter l’hébergement en institution. Le montant versé aux aidants naturels est largement inférieur aux coûts que devraient encourir l’État si cette personne handicapée ou en perte d’autonomie devait choisir l’hébergement en institution. Le Parti conservateur du Québec reverra l’aide financière accordée aux aidants naturels afin de faciliter ce choix.