AU NOM DE LA DÉMOCRATIE, VITE UN DÉBAT!

AU NOM DE LA DÉMOCRATIE, VITE UN DÉBAT! - Équipe Adrien Pouliot - Parti Conservateur du Québec - PCQ

Guy Morin dénonce le cirque politique de la CAQ, et l’hypocrisie de son candidat.

 

Qui dit CAQ, dit opportunisme, cynisme

Alors que l’axe principal de campagne d’Éric Lefebvre est de se réclamer de la mémoire de Sylvie Roy, comme il l’a affirmé le 18 novembre, Guy Morin ne peut s’empêcher d’en dénoncer le paradoxe. Comment Éric Lefebvre peut continuer à vouloir souligner le travail de Sylvie Roy quand sa propre formation politique le dénigrait, se demande Guy Morin? « Le leader parlementaire de la CAQ et député de Granby, François Bonnardel, a indiqué qu’elle avait des problèmes, que son travail de circonscription ne se faisait pas. Son travail à l’Assemblée nationale était déficient, affirmait-il haut et fort »1.

La CAQ, le parti d’un seul homme?

« Paria un jour, martyr le lendemain. La CAQ et son candidat prennent les électeurs d’Arthabaska pour des imbéciles. Vous voulez savoir pourquoi je suis en politique, c’est pour me battre contre ce genre de discours, et de politiciens opportunistes! » conclut Guy Morin.

Le remède contre le cynisme, c’est la confrontation d’idées, c’est un débat!

Au début de la campagne, Guy Morin était fier du travail accompli avec Sylvie Roy. Après tout, il a collaboré à de nombreuses reprises avec elle. Maintenant, il trouve puérile cette course à savoir qui est le plus proche de l’héritage de Sylvie Roy : « Ce qui importe ce sont les préoccupations des citoyens d’Arthabaska, et les résultats concrets. Je pense que les citoyens méritent un débat avec les candidats, ce serait le minimum pour les dédommager de tout ce cirque, » ajoute-t-il.

Pour Adrien Pouliot, chef du Parti conservateur, le constat est le même : « Les électeurs d’Arthabaska sont bien conscients de toute cette mascarade. Pouvons-nous nous mettre d’accord pour leur donner un débat digne de ce nom ? Ici au Parti conservateur, les idées, c’est notre plus grande force, nous n’avons pas peur de les confronter avec celles des autres formations politiques. Peuvent-ils en dire autant?»

— 30 —

 

SOURCE :

Jean-Nicolas Marchand

Président du Parti conservateur du Québec
Téléphone : 581-986-9633

Courriel : jeannicolas.m@gmail.com

www.particonservateurquebec.org

1Dutrisac, Robert (2015, 27 août) «Sylvie Roy claque la porte de la CAQ ». http://www.ledevoir.com/politique/quebec/448593/sylvie-roy-claque-la-porte-de-la-caq